Conseil en développement international, relations publiques et politiques

Bouyé Conseil & Communication accompagne les personnalités et les entreprises dans la réussite de leurs stratégies de développement.

Bouyé Conseil & Communication accompagne les personnalités et les entreprises dans la réussite de leurs stratégies de développement.

20/04/2019 Challenges

La création d'un géant bancaire européen est-elle possible?

La fusion entre Deutsche Bank et Commerzbank souhaitée par l'Etat allemand semble moins facile que prévu. En cause: des syndicats réticents et une BCE favorable à un rapprochement transfrontalier. Il faut dire que face aux difficultés actuelles des banques européennes, certains en appellent à la création d'un véritable groupe bancaire paneuropéen.

Deutsche Bank, la plus grosse banque allemande, a annoncé le mois dernier être entrée en négociations pour racheter sa compatriote et grande concurrente Commerzbank. De cette union pourrait naître un "champion allemand" du secteur et le deuxième groupe bancaire de la zone euro avec 1.800 milliards d’euros d’actifs et 845 milliards en dépôts. Une manière de répondre au manque de rentabilité et aux difficultés croissantes des banques allemandes depuis la crise financière. En septembre 2018, Commerzbank, dont la capitalisation tourne autour des 10 milliards d’euros, a ainsi été évincée du DAX, le principal indice boursier allemand, dont elle est un membre fondateur. Dans le même temps, Deutsche Bank a bien failli perdre sa place dans l’indice EuroStoxx 50 alors que son cours de Bourse ne cesse de chuter depuis 2015. Quelques mois auparavant, elle avait également annoncé vouloir se séparer de 25% de ses effectifs dans la banque de financement et d’investissement, soit 7.000 collaborateurs.

Une fusion pas si simple

Outre-Rhin, les autorités qualifiaient ces difficultés de "problème" pour l’économie du pays et pour l’Europe, par la voix du ministre des Finances Olaf Scholz. Avant que l’Etat allemand, actionnaire à hauteur de 15% de Commerzbank, ait récemment donné son approbation pour que le rapprochement entre les deux banques s’opère. "C’est une bonne nouvelle, les autorités allemandes ont pris conscience du fait que le secteur financier est stratégique", se réjouit une personnalité du milieu bancaire français. Les pratiques anticoncurrentielles ainsi que les risques systémiques (le fameux "too big to fail") qui découlent de la création d’un tel mastodonte ne semblent pas inquiéter la classe politique : "Honnêtement, l’argument selon lequel une fusion créerait une institution financière d’une envergure systémique ne m’inquiète pas du tout", rapporte un haut responsable allemand, cité anonymement par le Financial Times, ajoutant qu’à la fois Deutsche Bank et Commerzbank étaient déjà trop grosses pour couler.

De leur côté, les syndicats allemands, Ver.di en tête, ont tiré la sonnette d’alarme : selon certains de leurs représentants, la fusion entre Commerzbank et Deutsche Bank pourrait entraîner la destruction de près de 30.000 emplois. Mais ce qui les inquiète le plus, c’est avant tout la capacité du nouveau géant à créer de la valeur et à perdurer. La fusion pourrait même générer de grosses pertes du fait de la redondance des clients entre les deux entités. Pour manifester leur opposition au projet, les syndicats ont donc prévu de se mobiliser dans plusieurs grandes villes du pays. Leur voix sera évidemment déterminante au cours des négociations dans la mesure où, en Allemagne, les syndicats tiennent une place capitale au conseil d’administration des grands groupes.

Source : Challenges

12/11/2018 Challenges

Pétrole: l'Arabie saoudite va réduire ses exportations
"Les exportations de brut du royaume (saoudien) pour décembre seront de 500.000 barils par jour moins élevées qu'en novembre", a indiqué à la presse le ministre saoudien de l'Energie, s'exprimant lors d'une réunion à Abou Dhabi de pays membres de l'Opep et non membres du cartel.

08/08/2017 Les Echos

ArcelorMittal porté par la hausse du prix de l'acier
ArcelorMittal se classe en tête du CAC 40 lundi matin, porté, comme plusieurs autres valeurs liées aux matières premières, par la hausse des cours du minerai de fer et de plusieurs métaux de base.

27/07/2017 Challenges

Air France-KLM: Delta et China Eastern prennent chacune 10% du capital.Air France-KLM a annoncé jeudi que Delta Air Lines et China Eastern allaient prendre chacune une part de 10% dans son capital dans le cadre d'un vaste accord visant à renforcer son partenariat avec ces deux compagnies ainsi qu'avec la compagnie britannique Virgin Atlantic.

07/03/2016 Les Echos.fr

L’économie recommence à créer des emplois. Le secteur marchand a créé 31.800 emplois au quatrième trimestre 2015. Une performance qui permet d’espérer une légère baisse du chômage. Les Français l’attendaient longtemps : il y a eu un mieux sur le front de l’emploi en fin d’année dernière. Selon l’Insee , le secteur marchand a créé 31.800 emplois au quatrième trimestre 2015 et 82.300 sur l’année. Secteur public et privé compris, l’économie française a créé 102.100 emplois au total sur l’année.

12/01/2016 Abidjan.Net

L’ivoirien Tidjane THIAM devient l’africain le plus influent du monde
Derrière ces paires de lunettes pharmaceutiques se cache un expert de la finance. Son parcours est teinté d’émulation. Tidjane a le don d’intégrer des milieux considérés comme inaccessibles aux personnes de race noire. En effet, il fait parler de lui pour la toute première fois lors de son entrée à la célèbre École Polytechnique de France. C’était le tout premier ivoirien à fréquenter cet illustre établissement universitaire. En octobre 2009, il devient le premier noir à prendre les commandes de Prudential Finance, la célèbre compagnie d’assurance anglaise, avant de rejoindre et de prendre la direction générale, six ans après, de l’une des plus influentes institutions financières du monde, le Crédit suisse.

02/12/2015 Le Parisien

Paris : dans les coulisses des préparatifs de la COP21 des villes.
« Ce sera un sommet historique », s’enflamme déjà Patrick Klugman, adjoint à la maire de Paris chargé des affaires internationales. Dans deux jours, l’Hôtel de Ville accueillera le sommet des élus locaux pour le climat. Alors que les Etats sont en pleines négociations au Bourget (Seine-Saint-Denis) pour que la COP 21 se termine sur un accord permettant de lutter sérieusement contre le réchauffement climatique, vendredi, depuis l’Hôtel de Ville, les maires du monde entier se mettront d’accord sur leurs propres engagements en matière de lutte contre la pollution.

25/11/2015 Ecofin ELECTRICITE

Les mini-réseaux, véritable possibilité d’accès à l’électricité pour 620 millions d’Africains ?
En Afrique, les mini-réseaux pourraient représenter l’espoir pour les quelques 620 millions de personnes qui en sont privées, d’accéder à l’électricité. En effet, la chute du prix des énergies renouvelables a ouvert de nouvelles perspectives au continent, indiquent les experts. Selon Francesco Starace, numéro un de la plus grande compagnie électrique italienne, Enel SpA, l’Afrique suivrait un chemin déjà tracé par l’Europe en faisant l’option des mini-réseaux. «Quand l’on retourne 130 ans en arrière, l’électrification en Europe a débuté par les mini-réseaux. Il y avait un riche qui disposait d’un mini-réseau pour sa maison et son usine. Progressivement ses employés ont été connectés, puis il y a eu les lignes de transmission et lentement on a abouti au réseau actuel.

23/11/2015 Ecofin FINANCE

Les pays africains où il fait bon entreprendre, selon le «Global Entrepreneurship Index 2016»
L’Afrique du Sud, la Tunisie et le Botswana figurent en tête de liste des pays africains où il fait bon entreprendre, selon le «Global Entrepreneurship Index 2016» publié le 13 novembre par le Global Entrepreneurship and Development Institute (GEDI, Londres). L’Afrique du Sud occupe 52è rang à l’échelle mondiale. Elle est à ce titre le pays membre du groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) le mieux classé.

16/11/2015 Ecofin FINANCE

Les entreprises locales africaines rognent les parts de marché des multinationales, selon le cabinet BCG.
Les multinationales ont perdu du terrain face aux groupes locaux en Afrique ces dernières années, selon un rapport du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG) publié le 11 novembre. Intitulé «Duel avec les Lions: Jouer le nouveau jeu de la réussite des affaires en Afrique» (Dueling with Lions: Playing the New Game of Business Success in Africa), ce rapport révèle que le chiffre d'affaires des multinationales occidentales sur le continent a augmenté entre 2009 et 2013 mais leurs parts de marché ont baissé. Au Nigeria, le chiffre d’affaires des géants internationaux des jus de fruits est ainsi passé de 79 millions de dollars en 2009 à 111 millions en 2013 mais leur part de marché a baissé de 21% à 15%.

21/07/2014

DAKAR ACTU

Etats-Unis / Afrique : Révélations sur ce sommet prévu à Washington
Ce sont nos confrères de Jeune Afrique qui ont vendu la mèche dans leur dernière édition à paraître ce lundi : du 4 au 6 Août prochain, le Président Barack Hussein Obama ...

16/07/2014

LE POINT AFRIQUE

Lancement de la Fondation franco-africaine pour la croissance
Le cadre était solennel et les participants, prestigieux. À Bercy, au ministère des Finances et de l'Économie, des entrepreneurs, des financiers, des acteurs des secteurs numérique et ...

12/07/2014

AFRIQUE INSIDE

Le Nigéria, 1ère économie africaine
Première économie du continent devant l’Afrique du Sud ! Une chose qui paraissait impensable il y a encore quelques années et pourtant. D’après estimation de son PIB, le Nigeria est en train de prendre la tête ...

09/07/2014

LES ECHOS

Les nouveaux enjeux de la Francophonie pour les médias
Une prévision, et, derrière, des enjeux économiques colossaux. En 2050, selon l’OIF (Organisation internationale de la francophonie), les personnes parlant français seront 715 millions dans ...